TÉLÉCHARGER TTA 150 COMPLET PDF

TÉLÉCHARGER TTA 150 COMPLET PDF

TÉLÉCHARGER TTA 150 COMPLET PDF

En ce domaine, I'ignorance, la présomption, la négligence ou l'indiscipline ont, presque toujours, des conséquences très graves, voire mortelles. Une compétence sans faille et l'application stricte des prescriptions de sécurité y sont, encore plus qu'ailleurs, indispensables. Pour la réalisation de destructions élémentaires par charges superficielles ou de destructions plus complexes, il convient de se conformer aux dispositions du TTA et du GEN La manipulation, le relevage de toute mine ou munition étrangère est à proscrire formellement et relève de la compétence de spécialistes.

Nom: tta 150 complet pdf
Format:Fichier D’archive
Version:Dernière
Licence:Libre!
Système d’exploitation: Android. Windows XP/7/10. iOS. MacOS.
Taille:62.76 MB

Exercice de l'autorit art. Lautorit est lie la fonction. Celui qui la dtient assume personnellement la responsabilit des actes ncessaires son exercice. Elle respecte lordre hirarchique, sauf lorsquelle est assure par le titulaire dune lettre de service ou dune lettre de commandement. Elle peut tre entire ou limite un ou plusieurs domaines particuliers, en fonction de ncessits oprationnelles, techniques ou administratives et peut sexercer de faon permanente ou occasionnelle.

Tout militaire qui exerce, mme par supplance ou par intrim, une fonction est investi de lautorit et de la responsabilit affrentes cette fonction.

Lautorit attache une fonction ne peut tre dlgue que dans les cas o le texte rglementaire qui linstaure lautorise. La dlgation de pouvoir dgage la responsabilit du dlgant pour les actes pris en vertu de cette dlgation. Lorsque le titulaire dune fonction charge lun de ses subordonns dagir en ses lieu et place, sa responsabilit demeure entire. Tout commandant de btiment de la flotte, daronef ou de vhicule a autorit ce titre sur toutes les personnes prsentes.

Si l'autorit affrente une fonction confre au militaire dont le grade ou l'anciennet dans le grade ne respecte pas l'ordre hirarchique, une lettre de service ou de commandement est dlivre au titulaire de la fonction afin d'exercer son autorit. La lettre de service ou de commandement, dont l'attribution doit demeurer exceptionnelle, est dlivre par le ministre de la dfense ou les autorits de l'administration centrale dlgataires de sa signature et ayant dans leurs attributions le domaine de la discipline l'gard des militaires relevant statutairement de leur autorit.

Télécharger tta 150 combat

Le modle d'imprim correspondant chacune de ces lettres figure en annexe II du prsent chapitre. La lettre de commandement est dlivre au militaire concern pour lui permettre d'exercer son autorit l'gard du personnel d'une formation expressment mentionne dans la lettre de commandement. Il en est de mme des fonctions attribues par dcret.

La lettre de service est dlivre au militaire concern pour exercer son autorit l'occasion d'une mission particulire sur un ensemble de formations dlimites. Cependant, si la fonction figure sur la liste des autorits militaires de premier ou de deuxime niveau, l'arrt du ministre de la dfense supple la lettre de service ou de commandement.

De mme, si l'exercice de la fonction ncessite la dlivrance du titre de commandement prvu par l'article 4 du dcret relatif la discipline gnrale militaire, la remise de ce titre rend inutile l'attribution d'une lettre de service ou de commandement.

Les pouvoirs dtenus ne peuvent tre dlgus que si les lois et les rglements en vigueur l'autorisent. L'action "par ordre" se traduit par la dcision d'autoriser le subordonn signer aux lieu et place du suprieur hirarchique les pices du service courant ou de routine ainsi que les documents d'application de ses ordres et directives gnrales. Dans ce cas, le grade, le nom, la fonction du signataire doivent apparatre clairement aprs le nom, grade et fonction de l'autorit ayant donn l'autorisation de signer "par ordre" La mention "par ordre" doit figurer en toutes lettres dans l'attache de signature.

Pour les documents de forme personnelle, la mention des grade, nom et fonction de l'autorit ayant donn l'autorisation de signature par ordre n'est pas ncessaire. Le titulaire d'un commandement qui accorde une autorisation de signer "par ordre" l'un de ses subordonns doit prciser le domaine d'application de cette autorisation afin d'viter qu'elle n'interfre avec l'action d'autres subordonns agissant de mme.

Hormis les dlgations consenties, le titulaire d'un commandement doit se rserver de signer personnellement les documents : - engageant sa responsabilit vis--vis de l'autorit suprieure ; - portant une apprciation sur la manire de servir d'un subordonn ; - engageant des dpenses ou une procdure judiciaire ; - portant dcision dans un domaine o il a reu dlgation.

Commandement art. Le commandement de certaines formations administratives procde des pouvoirs du Prsident de la Rpublique et est exerc en son nom par les titulaires dsigns.

Ces derniers sont investis au cours dune crmonie publique et reoivent un titre de commandement dlivr dans les conditions fixes par une instruction du ministre de la dfense. Le commandement dune formation administrative ou dune unit qui lui est subordonne implique, la fois, le droit et lobligation dexercer lautorit sur tout le personnel la constituant.

Les fonctions de direction sont assimiles celles de commandement.

tta 150 compte rendu

Pour chaque arme, formation rattache ou organisme interarmes, un arrt du ministre fixe la liste des fonctions pour lesquelles leurs titulaires sont investis des prrogatives dautorit militaire de premier, deuxime ou troisime niveau. Tout commandement impliquant la dlivrance dun titre de commandement comporte pour son titulaire les prrogatives dautorit militaire de premier ou de deuxime niveau. Le commandant de formation administrative et les commandants des units qui lui sont subordonns peuvent tre assists dun commandant en second qui les remplace en cas dabsence ou dempchement.

Continuit et permanence caractrisent l'exercice du commandement. La continuit est assure conformment aux rgles suivantes : - lorsque le titulaire d'un commandement ne peut l'exercer, pour une dure donne, il est remplac jusqu'au moment o il pourra reprendre l'exercice de son commandement. Dans le cas o un ordre diffrent de dvolution n'a pas t tabli par les textes organiques, le remplaant est automatiquement le premier des subordonns dans l'ordre hirarchique.

Le remplaant exerce alors le commandement "par supplance" et la responsabilit des dcisions lui incombe ; - lorsque le titulaire d'un commandement est mis dans le cas de cesser de l'exercer dfinitivement, sans que son successeur ait t officiellement investi, il est remplac jusqu'au moment de cette investiture. Le remplaant exerce alors le commandement "par intrim".

L'exercice d'un commandement "par intrim" rsulte d'une dcision de l'autorit militaire suprieure l'autorit empche constatant l'absence dfinitive du titulaire de ce commandement mutation, dcs, disparition, Cette dcision est inscrite au rpertoire ou registre des actes administratifs de la formation.

L'action de commandement doit s'exercer en permanence. Pour ce faire, le titulaire d'un commandement organise un service de permanence lorsqu'il s'absente, dsigne le chef de ce service et lui donne les consignes ncessaires. Les actes du chef du service de permanence engagent non seulement sa responsabilit propre, mais peuvent engager galement celle du titulaire du commandement dont il assume la permanence. Le modle de titre de commandement et le crmonial de la prise de commandement font l'objet de l'annexe III du prsent chapitre.

La liste des formations administratives dont les titulaires du commandement reoivent un titre de commandement est fixe par chaque arme ou formation rattache ou par le chef dtat-major des armes pour les formations relevant de son autorit.

A l'identique des titulaires d'un commandement, les autorits militaires de premier niveau dfinies l'article 4 du dcret relatif la discipline gnrale militaire ne peuvent donner l'autorisation de signer "par ordre" les demandes et dcisions dans le domaine disciplinaire.

Devoirs et responsabilits du militaire 1 3 1. Obligations gnrales art. Tout militaire peut tre appel soit donner des ordres en tant que chef, soit en recevoir en tant que subordonn.

TTA 150 Titre IX Topographie Observation 2012

Lune ou lautre de ces situations comporte les obligations gnrales suivantes : 1. Membre des armes et des formations rattaches, le militaire doit : obir aux ordres reus conformment la loi ; se comporter avec honneur et dignit ; observer les rglements militaires et en accepter les contraintes ; respecter les rgles de protection du secret et faire preuve de rserve lorsquil sexprime, notamment sur les problmes militaires; prendre soin du matriel et des installations appartenant aux armes et formations rattaches ou placs sous leur dpendance ; prter main-forte aux agents de la force publique si ceux-ci requirent rgulirement son aide ; 2.

Exerant une fonction dans sa formation, il doit : apporter son concours sans dfaillance ; sinstruire pour tenir son poste avec comptence et contribuer la valeur collective de sa formation ; sentraner en vue dtre efficace dans laction ; se prparer physiquement et moralement au combat. Devoirs et responsabilits du chef. Les ordres sont transmis en respectant l'ordre hirarchique.

Si l'urgence ou la ncessit conduisent s'en affranchir, tous les chelons intermdiaires concerns sont informs. Les ordres donns par le chef seront d'autant mieux excuts qu'il aura acquis la confiance de ses subordonns par sa comptence, sa droiture, son sens de la justice et sa fermet.

En toutes circonstances, il montre l'exemple par son attitude et sa conduite. Dans la mesure du possible, il doit associer ses subordonns l'action entreprise. Il les informe des buts poursuivis et leur expose ses intentions.

Il lui appartient de crer, au sein de son commandement, les conditions d'une participation volontaire et active de tous la tche commune. Le chef effectue ou fait effectuer des inspections. Complment indispensable du commandement, le contrle doit s'exercer tous les chelons de faon permanente et objective et porter sur tous les secteurs d'activit. Le chef note ses subordonns dans les conditions fixes par des textes particuliers et a le devoir de veiller leur formation.

Devoirs et responsabilits du subordonn art. Le subordonn excute loyalement les ordres quil reoit. Il est responsable de leur excution. En toutes occasions, il cherche faire preuve dinitiative rflchie et doit se pntrer de lesprit comme de la lettre des ordres.

TTA 150 TITRE IV LE COMBAT

Le subordonn a le devoir de rendre compte de lexcution des ordres reus. Quand il constate quil est matriellement impossible dexcuter un ordre, il en rend compte sans dlai. Le subordonn ne doit pas excuter un ordre prescrivant daccomplir un acte manifestement illgal ou contraire aux rgles du droit international applicable dans les conflits arms et aux conventions internationales en vigueur pour la France.

Pour la réalisation de destructions élémentaires par charges superficielles ou de destructions plus complexes, il convient de se conformer aux dispositions du TTA et du GEN La manipulation, le relevage de toute mine ou munition étrangère est à proscrire formellement et relève de la compétence de spécialistes.

Il est autorisé de former les personnels des forces aux techniques de détection, de déminage et de destruction des mines antipersonnel.

TTA 150 TITRE IV LE COMBAT

Les autres armes sont, quant à elles, autorisées à utiliser ces munitions dans le cadre de la sensibilisation au danger des mines. Au niveau du chef de groupe, effectuer la pose rapide d'un bouchon de mines d'une certaine importance, procéder à l'établissement d'un cheminement, par sondage, en zone minée.

Au niveau du chef de section, connaître la nature des obstacles à base de mines qu'il sera susceptible de trouver sur le champ de bataille. Certaines mines peuvent être déclenchées par l'action volontaire d'un tireur et, en conséquence, être considérées comme armes. Le dispositif de mise à feu : Le dispositif de mise à feu fig. La charge militaire : La charge militaire fig. Le dispositif de sécurité : Le dispositif de sécurité est particulier à chaque type de mine.

Description : Une action extérieure sur le capteur fig. Les mines antichars. Selon l'effet principal recherché, les mines antichars sont classées en mines de chenille, mines ventrales et mines à action horizontale.

Munies d'un allumeur particulier, elles peuvent avoir également un effet ventral. Elles agissent alors par un effet directionnel, à travers le plancher, en détruisant le matériel et en mettant hors de combat le personnel.

En outre, elles peuvent agir comme simples mines de chenille. Elles agissent par un effet directionnel en perforant leur flanc. Les mines antipersonnel.

Traité toutes armes

On distingue deux catégories de mines antipersonnel : les mines à action locale et les mines à action de zone. La formation des soldats est capitale. L'Armée Française a un excellent niveau, et s'imprégner de ses règles, méthodes et organisations est indispensable. Un grand nombre de documents sont accessibles en ligne, l'objet de cette page est donc simplement de vous donner les liens, ou de stocker sur ce site les pdf existants. C'est d'ailleurs de cette manière que je me suis remis à niveau.