TÉLÉCHARGER LOGICIEL STIC POLICE GRATUIT

TÉLÉCHARGER LOGICIEL STIC POLICE GRATUIT

TÉLÉCHARGER LOGICIEL STIC POLICE GRATUIT

Depuis le 5 mars, le ministère de l'Intérieur a lancé la phase de généralisation d'un nouveau système informatique dans les commissariats. Ce Logiciel de rédaction des procédures de la police nationale LRPPN -tel est son nom administratif, va devenir le principal outil de travail de plus de policiers, celui que l'agent utilisera pour enregistrer les déclarations des victimes, des témoins, des suspects, en plus des informations glanées par les patrouilles. Baptisé Ardoise à l'origine, ce superlogiciel a changé de dénomination après la polémique sur Edvige , même s'il n'a rien à voir avec ce fichier des services de renseignement. Les noms, les alias, les adresses des uns et des autres, les modes opératoires des mis en cause, les filiations, les professions déclarées, les numéros d'armes, de voitures.

Nom: logiciel stic police gratuit
Format:Fichier D’archive
Version:Dernière
Licence:Usage Personnel Seulement
Système d’exploitation: iOS. Windows XP/7/10. MacOS. Android.
Taille:68.81 Megabytes

Discussions sur le même sujet

Les victimes d'infractions sont également inscrites pendant toute la durée de la procédure. Les personnes morales mises en cause peuvent également faire l'objet d'un enregistrement au STIC.

Le fichier contient aussi le numéro ou la description des objets signalés volés ou découverts par les services de police lors de leurs enquêtes. À la différence du casier judiciaire qui rend compte des condamnations, le STIC, comporte également des données portant sur les procédures judiciaires en cours ou des faits amnistiés [5].

Depuis la loi du 15 novembre relative à la sécurité quotidienne, confortée par la loi du 18 mars sur la sécurité intérieure, le STIC peut être consulté pour le recrutement ou l'agrément des personnes postulant à des emplois liés à la sécurité. Un certain nombre de personnes se sont vu ainsi refuser un tel emploi en raison de leur inscription dans un fichier de police.

Menu de navigation

Durée de l'inscription[ modifier modifier le code ] L'identité des personnes mises en cause peut être conservée pour ou pendant une durée de 20 ans, une possibilité qu'il convient de vérifier auprès du Tribunal de Grande Instance TGI de la ville française dans laquelle la mise en cause a été inscrite dans le fichier STIC. Cette durée peut être portée à 40 ans pour les crimes aggravés.

De même, si le mis en cause fait l'objet d'un acquittement ou d'une relaxe au cours de la procédure, il peut demander que la fiche le concernant en fasse mention, ou même soit effacée. Si la mise à jour est de droit, la suppression définitive du fichier relève d'une décision du procureur.

En cas de nouvelle mise en cause dans une infraction, le délai de prescription le plus long restant à courir s'applique à l'ensemble de la liste. L'identité des victimes peut être conservée pendant 15 ans. La france a trop de bureaucratie, ce systeme va t il aider?!

Si tu te fais voler ta voiture, savoir que tu es homosexuel, ou syndiqué, ou anarchiste, évitera les délits.. Tu rêves? Tout ce que ça peut changer, c'est la vitesse de traitement des dossiers selon les affinités des enquêteurs.

Autrement, ces données n'apporteront RIEN à l'enquête. Cette "Ardoise" va avoir pour premier effet de dissuader les gens un peu "hors-norme" de porter plainte s'ils sont victimes d'un délit ou d'un crime.

STIC, JUDEX : la Cnil critique les fichiers de police et gendarmerie

Une personne hors norme, ou les normes sont elles precises? Essayons et apres jugeons du resultat.

Une fois que ce genre de choses est implantée, c'est trop tard. Prends l'exemple du plan vigipirate, ou des mesures de flicages sensées être "temporaires" pour lutter contre le terrorisme: c'est devenu permanent. Tu imagines vraiment que l'on peut se permettre, avec un gouvernement qui rend le "temporaire", définitif, adopter une attitude comme la tienne, c'est à dire attendre d'essayer pour juger du résultat?

C'est maintenant qu'il faut dire "non" à ce logiciel, qui a de plus été avancé en toute discrétion. Alors que la plupart des projets touchant à la sécurité bénéficient d'une large médiatisation pour rassurer les électeurs, l' "Ardoise" nous est tombée dessus par surprise. N'était la réaction quelques policiers à la conscience éveillée, personne n'en parlerait.